mercredi 6 septembre 2017

Robe Estivale

Pour le retour des "vrais" articles, je vous parle aujourd'hui d'une robe estivale qui a attendu longtemps dans les en-cours mais que j'ai (eu) beaucoup de plaisir à porter pendant cet été.

Le modèle

Be Pretty, de Atelier Scämmit.
J'avais acheté ce patron au salon CSF de 2015, séduite par l'encolure en V et l'empiècement. En me disant aussi que je commencerais surement par la version tunique, plutôt pour l'hiver ... et finalement pas.

Le tissu

Coupon de cotonnade, acheté au même salon (CSF 2015). Il était destiné à faire une tunique, mais pas forcément celle-ci.
Mon tissu n'est pas vraiment stretch comme le recommande le patron mais les 5% d'élasticité recommandés avaient l'air d'être là ... J'ai demandé conseil à Johanna qui m'a confirmé qu'une vraie élasticité était mieux mais si j'avais les 5%, ca se tentait ... Alors j'ai tenté et coupé ma robe au printemps 2016 ...

J'ai coupé le patron en taille 46 après avoir vérifié mes mensurations, et ca tombait très bien pour la carrure et le tour de poitrine, rien d'autre n'étant nécessaire pour une tunique. Et puis en posant le patron sur le tissu, j'avais assez pour faire la robe. La taille élastiquée et la forme de la jupe me permettaient facilement de rentrer ma taille et mes hanches un peu plus larges.
Je n'avais pas envie de doubler la robe, que je voulais légère pour l'été.

Mon avis sur le résultat

Sur le plan visuel, je trouve que mon tissu masque un peu trop les détails de finition du modèle (notamment l'empiècement sur le devant). Du coup, la robe me paraissait un peu triste/austère juste après l'assemblage et je n'arrivais pas à me décider pour la finir (il restait l'ourlet et la longueur précise des manches).
J'ai donc rangé l'en-cours jusqu'à ce que l'inspiration revienne... un an après...

Au retour du printemps, j'ai eu envie d'une nouvelle robe et j'ai donc ressorti mon en-cours: je n'avais pas du tout envie de m'avouer battue. Alors je me suis creusé la tête pour trouver des finitions qui me conviennent et qui gardent à cette robe son petit côté rétro: faire les manches à une longueur "presque au coude" et les orner d'un petit croquet blanc.
Si j'avais su, j'aurais mis un croquet légèrement dépassant au niveau de l'empiècement devant ... mais il était trop tard après l'assemblage de l'encolure.

La jupe est un peu plus courte que je ne l'aurais voulue, mais j'étais quand même un peu limitée par mon coupon. Je ne suis pas super à l'aise avec les jupes courtes, surtout pour m'asseoir quand il fait chaud ou dans les lieux publics. Mais ça ne gâche quand même pas le plaisir de cette jolie robe, facile à vivre.

Un peu de technique: les modifications

  • Encolure 

  •  Puisque je ne voulais pas mettre de doublure, j'ai coupé une parmenture de 5 cm pour l'encolure. Pour un plus joli fini, j'ai fait une sous-piqûre avec le rentré de couture.
  • Ceinture élastiquée et ajout d'une poche

  • Je n'aime pas les élastiques qui tournent dans leur coulisse, alors j'ai cousu un élastique de 8mm de large sur l'envers de la couture de ceinture, en points zig-zag. Comme j'avais un fil parfaitement ton sur ton, on ne voit presque rien sur l'endroit.
    En prenant modèle sur une robe du commerce, j'ai ajouté une poche sur la droite dans la couture de la jupe, pour mettre mon éternel petit mouchoir (ou mes lunettes, ou mon téléphone...).
  • Manches courtes à finition droite (sans la bande boutonnée) avec un croquet blanc.

  •  Pour poser le croquet, j'ai procédé en 2 étapes: d'abord à grands points à la machine (pour bien le placer) puis à la main, sur chaque pointe (pour une bonne tenue au lavage). J'ai prévu de retirer les points machine.







Je suis contente d'avoir partagé avec vous ce projet.
N'hésitez pas à laisser un commentaire, ici ou sur les réseaux.

lundi 4 septembre 2017

De retour par ici ...

Le dernier article ici était en ... janvier 2015! Il était grand temps de revenir pour à nouveau partager mes projets avec vous.
Surtout que ce blog peut aussi servir de vitrine à mon activité de cours de couture à domicile, en complément des réseaux sociaux, en permettant des articles plus complets sur les projets.

Je me suis lancée en tant qu'auto-entrepreneur au printemps 2016, à temps partiel avec mon activité professionnelle dans l'industrie. Avoir une activité qui me passionne en complément d'une activité qui ronronne mais qui est indispensable au budget familial me convient.

Je suis présente sur les réseaux sociaux, en tant que @atelierdetitine. J'ai créé un compte Instagram et une page Facebook pour faire connaître mon activité et présenter en priorité mes projets couture.
Pour celleset ceux qui suivaient "Dame Titine" avant, j'ai conservé inchangé mon compte privé sur IG et FB, et j'y partage des choses plus personnelles.

Ici, j'ai l'intention de partager avec vous les projets que je réalise en couture. Je couds pour moi ou pour offrir (notamment les tailles bébé ou enfant). Parfois mes projets coutures sont guidés par les projets de mes clientes quand le modèle choisi le nécessite. Je vous donnerai mon avis sur les patrons, les livres, les revues, les tissus... et je partagerai avec vous des astuces techniques.

lundi 12 janvier 2015

Couture de rentrée

Cette couture n'est pas toute récente, mais je tenais à vous la présenter tout de même.
Cette année, j'ai fait ma rentrée avec un délai d'un 1 mois par rapport aux enfants. J'ai mis à profit les quelques semaines que j'avais pour me réacclimater à un rythme régulier pour finir un projet couture du genre ´boulet'. Ça me permettait aussi de vérifier si mon cerveau malmené tenait le coup pour un petit projet: faire les choses dans l'ordre, toutes, sans se décourager en cas d'embrouilles, ... Tout un tas de fondamentaux qu'il fallait vérifier avant de reprendre le chemin du bureau.

J'avais coupé ma M comme Mademoiselle juste après que Marie ait gentiment complété mon patron en m'offrant la taille LL qui n'existait pas dans la pochette d'origine (sortie qqes semaines après mon achat). Et puis, faute de temps et d'énergie, les morceaux coupés ont attendu ... attendu... attendu... Plus de 18m après la coupe, il était grand temps de passer à l'assemblage.
J'avais élargi la carrure du dos, mais pas le col... donc j'ai finalement monté une version "sans col" pour gagner du temps:

J'ai inauguré ma tunique pour aller visiter l'expo "La Mode des Années 50" au Palais Galliera avec Mme ChasRivari (merci Séverine pour la photo):


Quant au tissu, c'est un voile fin que j'avais acheté chez Étoffe des Héros il y a des lustres. Idéal pour cette tunique. Tissu noir polyester légèrement satiné pour les poignets.

Malheureusement, j'aurais dû retoucher légèrement les emmanchures et l'encolure pour adapter le patron a ma morphologie: le décolleté est trop creux en l'état et je dois porter ma tunique vers l'arrière. Ce qui provoque un tiraillement aux emmanchures et j'ai déjà dû faire 2 petites réparations au niveau des emmanchures. Je serai plus vigilante la prochaine fois.

A bientôt pour d'autres coutures.